La science du OM ॐ

Dernière mise à jour : 19 avr.

अमापो ज्योती रसोऽमृतम्ंब्रह्म

भूभुर्वस्सुवरोम् ॥


omāpo jyotī raso’mṛtaṁbrahma

bhūrbhuvassuvarom ||


L’ Oṁ est l'eau, la lumière et l’essence.

Brahman, l'illimité, est sur terre, l'atmosphère, dans l’espace et dans l’Oṁ.

Taittirīyāranyaka, X:35.1



Le OM est le symbole le plus puissant de l’humanité affirment plusieurs auteurs. C’est la représentation sonore qui apporte la charge primaire de l’Univers. C’est le bija mantra (le son semence) de ājña chakra, selon Swami Satyananda, le chakra de la conscience ou le centre de commande (Ājñā).


Ce son, cette syllabe ou ce symbole est étudié jusqu’à aujourd’hui par plusieurs scientifiques. Ils sont très curieux d'observer les effets du OM dans les corps des êtres humains. Soit aux corps physiques, énergétiques, mentaux ou autres, la pratique régulière du OM semble être bénéfique à court et long termes et peut apporter des changements importants dans notre santé, même notre structure génétique.


Mais avant de m’avancer dans la science contemporaine, pourquoi ne pas en apprendre davantage sur son origine? L'origine du OM selon la tradition Vedique. Ceux qui ne sont pas intéressés par l'histoire de ce symbole, vous pouvez sauter cette partie et aller directement sur science du OM.

Histoire du OM:

Depuis le Rig Veda, le OM est mentionné indirectement, mais jamais mentionné explicitement, peut-être parce que son symbole était trop divin, selon Pedro Kupfer (Hatha Yoga Pradipika, 2006). Le OM est décrit dans le Rig Veda comme ashkara udgitha (chanson élevée) ou pranava (प्रणव , symbole mystique) par Swami Dayananda.


मा॒ता च॑ मेछदयथः स॒मा व॑सोवसुत्व॒नाय॒ राध॑से॥

क्वे॑यथ॒क्वेद॑सि पुरु॒त्रा चि॒द्धि ते॒मनः॑ ।


Par cinq marches qui montent vers Toi,

Mes pieds soutiennent mes pas

Je prononce la syllabe sacrée

et purifie mon chant de louange au sein de Rta.

Rig Veda, VIII:6


Le OM apporte en soi la connaissance des Vedas. Selon Feuerstein, le OM est le “corps sonore de l'Absolu, shabda Brahman.” Le OM d’abord serait le son qui donne naissance à tous les mantras. La Mandukya Upanishad commence par une salutation au OM:


« AUM stands for the supreme Reality.

It is a symbol for what was, what is,

And what shall be. AUM represents also

What lies beyond the past, present, and future. »

Extrait de: Eknath Easwaran. « The Upanishads. »


Selon le Taittiriya Brahmana, le OM a été la vibration et le mouvement qui a engendré les premiers rythmes du cosmos. Dans ce livre, Krishna Yajurveda nous propose en format poétique la découverte de la vibration OM dans plusieurs mantras autour de 300-400 av. J-C. Quelques milliers d'années après, Fred Hoyle de l'Université de Cambridge nommait big bang le mouvement vibratoire d'expansion et de manifestation de l’univers (en format nom poétique). Enfin, avant le OM, avant la création de l’univers, il y avait le substrat de ceci, l'espace immuable, l’espace primordial, puis de la parole, la création s'est manifestée.


“In principio erat Verbum,

et Verbum erat apud Deum,

et Deus erat Verbum.”


“Au commencement était le Verbe,

et le Verbe était auprès de Dieu,

et le Verbe était Dieu.”

Prologue de l'evangile de Jean


Techniquement, qu’est-ce que le OM?


Le OM est la jonction de la diphtongue de A et U avec la nasalisation de la lettre “M”. Dans le Maitri Upanishad, ces trois lettres sont liées à différents états de la conscience: veille, rêve et sommeil. Il est dit “ce Atma est le mantra éternel OM, ces trois sons, a, u, m, sont les trois premiers états de la conscience et ces trois états sont les trois sons.”(VIII: Eknath Easwaran. « The Upanishads.). Une dernière syllabe importante est le “silence” après le “M”, celui-là signifie la pause, l'arrête, le moment d’observer ce qui est, Dhyana (la contemplation).


Si nous approchons de l’ésotérisme des Yantra, à partir de l’image de la syllabe, nous sommes capables de méditer! La vibration qui émerge du symbole est en moi aussi puissant que le son, car c’est une identification perceptive, affective et transculturelle. Ce symbole vibre dans toutes les directions comme source de motivation, de déclenchement et de changement de paradigme (très shivaniste, je crois). Govinda et Yorke nous expliquent assez bien:


“(...) mantras have not only sound, but also form and color; the form or the archetypal image or symbol with which it is associated must be evoked at the moment of utterance, since that image is the repository of all the psychic, emotional and spiritual energy with which the adept has endowed it during months or years of yogic prac- tice, together with the associated psychic energy drawn from all the adepts who have ever concentrated upon that particular image or symbol since it first came into being. (That the energy generated by a succession of yogins throughout the centuries is present in such symbols is a concept that will not surprise those acquainted with C. G. Jung's teaching about archetypes.)” (p,100).


Cela veut dire, la pratique du OM comme expliqué par le Vedanta, peut être fait de 3 façons différentes.


1- La vocalisation dont le son entre A et O se prononce aussi longtemps que le M à la fin, plus l’observation du silence. https://www.youtube.com/watch?v=SBiwLibZqfw&t=211s

2- En chuchotant, juste l’air qui sort avec le geste du OM de vocalisation, sans vibration.

3- Mental, juste imaginer dans votre tête le OM, sans connecter avec la respiration. Les maîtres disent que c’est le plus fort type de pratique.



La science du OM


Depuis des années, la science contemporaine est curieuse des effets des mantras, de la méditation, du yoga, du taï chi, etc. En septembre 2017, l’importante revue Science et Avenir, une version populaire de la revue Science, a consacré une édition complète sur les effets des “médecines douces” ou ''thérapies complémentaires" sur les humains.


Une recherche préliminaire liée à la stimulation du nerf vague chez les patients souffrant de dépression, portée par Kalyani et ses collègues en 2011, a suggéré qu’écouter et chanter le OM a entraîné la régulation des parties importantes du cerveau qui maintiennent l’état d’alerte comme le cortex “orbito-frontal, antérieur cingulaire, parahippocampique gyri thalami et hippocampes” (p. 4). Les auteurs spéculent que les vibrations sonores stimulent les branches auriculaires du nerf vague avec un résultat sur l'activation cérébrale.


L’étude de Harne & Hiwale en 2018 examine la méditation avec le OM utilisant l'analyse spectrale EEG. Ils ont capté une augmentation des ondes thêta dans toutes les régions du cerveau ce qui est un indicateur de relaxation accrue. Porges (2017) suggère que la vocalisation de sons réguliers et d’une fréquence agréable comme le OM, apportent des bienfaits physiques et psychiques. Aussi, « prolonger la durée de l'expiration et la réduction de la durée d'inspiration» a un effet positif sur la réduction de la réactivité émotionnelle.


Un article encore plus récent s’est concentré sur la vitesse et le maintien de l’apaisement de l’esprit et l’activation de la “variabilité de la fréquence cardiaque” (HRV) par le Om ou par la pleine conscience. L’article intitulé “Which Quiets the Mind More Quickly and Increases HRV: Toning or Mindfulness?” (2019) de Peper et al., publié dans la revue spécialisée The International Society for Neuroregulation & Research a proposé une pratique de 3 minutes pendant quelques semaines avec des sujets étudiants universitaires. Les observations suggèrent qu'une brève vocalisation de 3 minutes est une stratégie utile pour réduire l'errance mentale, ainsi que pour inhiber les pensées intrusives et augmenter la variabilité de la fréquence cardiaque (HRV). Je vais faire un article juste sur la HRV prochainement pour expliquer les pranayamas.


En conclusion, selon la science, la vocalisation se montre une stratégie simple et efficace de réduire le tourbillon de pensées (citta vrittis), promouvoir l’équilibre cardiorespiratoire, ainsi que des changements bénéfiques sur structure épigénétique..


Ps: Gros Merci à Eric pour la proposition d’article.



hari om tat sat



Par ANDRÉ BORIN

Fondateur et Professeur Yoga Yūni


Prochaine évènements chez Yoga Yūni


MAHASADHANA - Flow & Restore - 30 avril

https://www.yogayuni.com/event-details/mahasadhana-flow-restore


Yamas et Nyamas - L'éthique et l'art de vivre le Yoga - 14 mai

https://www.yogayuni.com/event-details/yamas-et-nyamas


Les 3 piliers de la santé selon l'Ayurveda - 04 juin

https://www.yogayuni.com/event-details/les-3-piliers-de-la-sante-selon-layurveda


____________________________________________________________________________

RÉFÉRENCES:


Peper, Erik & Pollock, Weston & Harvey, Richard & Yoshino, Aiko & Daubenmier, Jennifer & Anziani, Madhu. (2019). Which Quiets the Mind More Quickly and Increases HRV: Toning or Mindfulness?. NeuroRegulation. 6. 128-133. 10.15540/nr.6.3.128.


Kalyani, B. G., Venkatasubramanian, G., Arasappa, R., Rao, N. P., Kalmady, S. V., Behere, R. V., ... Gangadhar, B. N. (2011). Neurohemodynamic correlates of 'OM' chanting: A pilot functional magnetic resonance imaging study. International Journal of Yoga, 4(1), 3–6.

https://doi.org/10.4103/0973-6131.78171


Harne, B. P., & Hiwale, A. S. (2018). EEG spectral analysis on OM mantra meditation: A pilot study. Applied Psychophysiology and Biofeedback, 43(2), 123–129. https://doi.org/10.1007/s10484-018-9391-7


Govinda et Yorke, 1977. Mantras: Sacred Words of Power de Blofeld.



Sites:

https://sanskritdocuments.org/sanskrit/veda/

https://www.sciencesetavenir.fr/


Images et sources:

www.yoga.pro.br




176 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout